Les clés de l’Entreprise Augmentée #1

# 1 – Gérer le portefeuille d’initiatives en dehors du rythme imposé par les cycles budgétaires traditionnels

Aujourd’hui, notre connaissance de nos clients assurance et banques montrent non seulement que ceux-ci ne mesurent que très rarement -voire pas du tout – le ROI de leurs initiatives digitales, et que ces initiatives sont souvent mal objectivées et donc mal priorisées. Le niveau d’alignement des innovations avec la stratégie est un paramètre également mal pris en compte aujourd’hui.

Par ailleurs, l’alignement avec les cycles budgétaires traditionnels empêche la réactivité nécessaire aux initiatives digitales (arrêt ou réorientation des initiatives voire réallocation de budgets…) : le fail-fast cher à l’univers de la start-up est souvent loin d’être un début de réalité dans ces organisations à la gouvernance complexe, à l’exception de verrues organisationnelles mises en place pour revendiquer « l’innovation » (Directions de l’Innovation, »Labs »,  incubateurs…).

La réactivité nécessaire à la gestion du portefeuille d’initiatives digitales (de plus en plus nombreuses) pour faire face aux enjeux du time-to-market et de l’innovation  (le bon produit, au bon moment pour la bonne cible de client) passe pour nous par cinq leviers clés :

1 – Définir des enveloppes fixes par grand thème d’investissement (en particulier pour sécuriser les initiatives innovantes) en adéquation avec la stratégie de développement

2 – Qualifier et objectiver simplement, de façon cohérente et partagée (gains attendus, coût, alignement avec la stratégie, risque de délais…) les différentes initiatives

3 – Re-prioriser régulièrement les portefeuilles d’investissement (par grande thématiques) en fonction des critères d’objectivation. C’est à dire gérer les portefeuilles par thématique dans une logique de backlog. Il s’agit de prolonger la la gouvernance mise en place dans les équipes agiles au niveau de la gestion managériale d’un portefeuille de projetbudgetavancement4 – Gérer les budgets au plus prêt du pilotage des différents projets, de leurs différentes étapes, et du suivi des KPI

5 – Ne pas hésiter à arrêter ou réorienter des projets en particulier sur les phases amonts en fonction des KPI ou de l’évolution de la stratégie