Pick of Crypto – A quand les paiements en stablecoins pour les banques US ?

Bonjour à tous,

Pick of Crypto sera dorénavant votre rendez-vous mensuel pour suivre le meilleur de l’actualité Bitcoin, crypto-actifs et Blockchains.

Si vous aimez le Pick of Crypto, n’hésitez pas à le partager… et à lancer la discussion en commentaire.

Nos meilleurs vœux de santé, de bonheur et de réussite pour cette année 2021 !

L’équipe Headlink-Partners

—————————————————————

1 – Les Banques Américaine pourront réaliser des paiements en Stablecoin pour leurs clients :

  • Les banques américains pourront désormais utiliser les stablecoins pour réaliser des paiement et se connecter à des blockchains publiques en tant que nœuds validateurs, suite à une décision de l’OCC (US Office of the Comptroller of Currency) [lien]
  • Le document reconnait le potentiel gain en rapidité, interopérabilité et coût lié à l’utilisation de blockchains publiques.
  • Cette décision de l’OCC devrait donc encourager le monde financier traditionnel à utiliser l’architecture existante de la finance décentralisée.
  • Si la décision est accueillie favorablement par l’écosystème crypto, le STABLE Act (projet de loi américain lié aux stablecoins) fait grincer plus de dents. Ce projet de loi entend notamment imposer à tout émetteur de stablecoins d’obtenir un agrément bancaire et à se soumettre aux règlementations bancaires existantes [lien]
  • Rappel : Un stablecoin est – comme son nom l’indique – un type de crypto-actif dont la valeur est stable par rapport à un autre actif. De nombreux stablecoin existent aujourd’hui et sont le plus souvent liés au dollar : le Tether, l’USDC, le Dai, le sUSD,… A titre d’illustration, le volume de transactions représenté par ces stablecoins était de 178, 34 milliards de dollars décembre 2020 (dont 71,2% représentés par l’USDT de Tether) selon TheBlock (lien)

2 – A quand une monnaie digitale de Banque Centrale ?

  • 2020 a marqué une accélération des réflexions autour de la mise en place de Monnaies Digitales de Banque Centrale (MDBC*). 80% des banques centrales réfléchissent sur le sujet (lien).
  • Comme son nom l’indique, une MDBC est une monnaie digitale et émise par la Banque Centrale, à l’image de la monnaie fiduciaire (i.e. les pièces et billets).
  • Elle peut prendre des formes variées (s’appuyer sur une blockchain ou non) et être destinée à des utilisateurs différents (utilisable par tous ou alors réservée aux Banques pour leurs paiements interbancaires).
  • La mise en place d’une MDBC permettrait notamment de faciliter la transmission des politiques monétaires (par exemple : la création/destruction monétaire serait quasi instantanée et ne nécessiterait pas de s’appuyer sur les banques commerciales). Elle permettrait aussi de rendre le système de paiement plus efficient.
    Les points à éclaircir concernant les MDBC restent les sujets de sécurité et de confidentialité des transactions.
  • La majorité des pays expérimentent sur le sujet de façon plus ou moins agressive.
    • La Chine est parmi les plus avancés. Elle développe depuis mai un Yuan numérique (la DCEP, pour Digital Currency Electronic Payment) qui ne s’appuie pas sur une blockchain.
      Durant son dernier test, elle a distribué l’équivalent de 3 millions de dollars à 100 000 habitants de Shenzen sélectionné par un système de loterie. En 10 jours de tests, 140 000 transactions environ ont été réalisées.
    • Le Japon n’a pas pris de position officielle sur la création d’une MDBC, mais continue d’expérimenter (lien).
    • En Europe, un Euro numérique sera une réalité d’ici 2026 selon Christine Lagarde.
    • Du côté des Etats-Unis, Jérôme Powell (gouverneur de la Fed) reconnait l’importance des CBDC et « investit massivement » sur le sujet pour comprendre l’impact de la création d’une MDBC. Il précise tout de même que les Etats-Unis « ne se sentent pas pressés » et que l’émergence d’une CBDC liée au dollar prendra des années (lien)

* Le terme anglais CBDC (Central Bank Digital Currency) est aussi très fréquemment utilisé.

3 – Enfin un ETF Bitcoin ?

  • Le 22 janvier, Le gérant texan Valkyrie a déposé une déclaration d’enregistrement auprès de la SEC pour un ETF Bitcoin : le Valkyrie Bitcoin Trust.
  • Jusqu’à aujourd’hui la SEC n’a jamais approuvé la création d’ETF adossé sur des cryptoactifs (En août 2018, la SEC avait même rejeté 9 demandes de création d’ETF crypto… le même jour !)
  • Faute d’ETF, les investisseurs institutionnels souhaitant s’exposer au Bitcoin sans en détenir directement et sans passer par des produits dérivés s’orientent majoritairement vers un fonds de Grayscale : le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC). Négocié sur l’OTC market group, ce fonds a vu son encours sous gestion passer de 1,8 milliards à 17,5 milliards en 2020. Grayscale propose aussi des fonds permettant de s’exposer à d’autres cryptoactifs (Ethereum, Litecoin, Zcash…).
  • Attention cependant, s’il est aujourd’hui ce qu’il existe de plus proche d’un ETF, la valorisation du Grayscale Bitcoin Trust s’est déjà éloigné de la valorisation des Bitcoin sous-jacents. Ainsi, en février 2020, le prix d’une part du GBTC connaissait une prime de 40% par rapport à la valorisation des Bitcoin sous-jacent.

4 – La première banque crypto physique ouvre ses portes en Inde !

  • En Inde, l’entreprise crypto « Cashaa » s’est rapprochée de la banque United Multistate Credit Cooperative Society pour créer une nouvelle entité « UNICAS », dédié à la gestion des crypto-monnaies
  • Une agence bancaire physique a été créée. Elle fournit des services bancaires traditionnels basés sur de l’argent fiduciaire et des cryptos.
  • Les utilisateurs pourront ainsi se rendre dans une agence physique pour : acheter et vendre des cryptomonnaies, obtenir des prêts en cryptomonnaies ou encore obtenir des cartes de débit pour payer en cryptomonnaies.
  • L’évolution du cadre règlementaire indien a favorisé le développement de l’écosystème crypto en 2020. En effet, la cour suprême a jugé inconstitutionnelle (en mars 2020) l’interdiction aux institutions financières de fournir des services aux entreprises crypto.

Quick bits :