Pick of Crypto – La banque de France multiplie les initiatives autour des monnaies numériques

Afin de mieux rendre compte d’une actualité toujours plus riche, Ailancy et Kramer Levin ont décidé d’unir leurs talents et sont heureux de vous présenter cette Newsletter Blockchain élaborée par les spécialistes Blockchain des deux cabinets.

___________

La banque de France multiplie les initiatives autour des monnaies numériques

Les projets utilisant les monnaies numériques de banques centrales dans les activités financières nationales ou transfrontières se multiplient.
A cet égard, la Banque de France est à la pointe des expérimentations, tant avec des acteurs privés que d’autres banques centrales.

Un récent rapport met en avant neuf initiatives prometteuses 

Ainsi, un rapport a été publié en novembre 2021, centré sur l’intégration d’une MNBC dans des procédures d’échange et de règlement d’actifs financiers sur la base de registres distribués, dans un contexte multi devises et transfrontalier. Le rapport couvre neuf expérimentations sélectionnées parmi près de 40 propositions et conduites depuis septembre 2020 avec des acteurs privés, nationaux et internationaux, ainsi que d’autres banques centrales et autorités publiques. Parmi ces expériences, on retrouve par exemple :

  • L’utilisation de MNBC pour souscrire à 100 M€ d’obligations émises par la BEI sur une blockchain (Avril 2021)
  • L’utilisation de MNBC pour réaliser un paiement entre deux particuliers situés en France et en Tunisie.. (Juillet 2021)

Un projet de facilitation des échanges transfrontaliers 

De même, la Banque de France a publié le 08 décembre 2021 un rapport sur le projet Jura mené par la Banque de France, la Bank for International Settlements – BIS et la Banque nationale suisse en collaboration avec un groupe d’entreprises du secteur privé. Le projet vise à expérimenter le transfert direct de MNBC en euros et en francs suisses entre des banques commerciales françaises et suisses sur une plateforme DLT unique exploitée par un tiers.

Les échanges d’actifs tokenisés et de devises ont été réglés en paiement contre paiement (PvP) et la livraison contre paiement (DPC).

Un premier “proof of concept” 

Enfin, la Banque de France a aussi publié le 12/11/21 un rapport de ses projets de paiements transfrontières avec la Monetary Authority of Singapore (MAS) et la Banque de France, soutenues par Onyx de J.P. Morgan, ont simulé une expérience, qui s’est tenue le 30 juin 2021, utilisant un réseau commun multi-MNBC pour faciliter les paiements transfrontaliers

 

L’assurance décentralisée, prochain eldorado de la blockchain ? Stacktical présente le protocole DSLA

  • Stacktical est une start-up spécialisée dans les services informatiques depuis 2016
  • Elle propose aux prestataires de services en ligne de proposer à leurs clients une couverture assurantielle contre les impondérables (dysfonctionnements, coupures informatiques) qui peuvent parfois engendrer des pertes financières importantes
  • La qualité des prestations d’un service informatique est détaillée et garantie par un SLA (service level agreement) ou cahier des charges signé par les 2 parties. En cas de réclamation, la démarche administrative et juridique s’avère souvent fastidieuse et complexe
  • Stacktical propose d’automatiser ce processus via la technologie blockchain, à travers l’utilisation de “smart contracts”. Ces derniers s’activent pour dédommager automatiquement l’utilisateur lorsque le fournisseur n’a pas respecté ses engagements.
  • Ce sont donc des DSLA, des SLA “décentralisés”, qui ont pour objectif de permettre aux particuliers et aux entreprises de bénéficier d’une nouvelle manière de vérifier, d’automatiser et de mettre en oeuvre les SLA tout en aidant les fournisseurs à améliorer la qualité de leurs services et leurs résultats commerciaux

Les “CityCoins” à l’assaut des villes américaines

  • Depuis quelques semaines, les villes de New York et Miami possèdent toutes deux un “Citycoin”, respectivement le MiamiCoin (MIA) et le NewYorkCoin (NYC).
  • Le projet CityCoins est basé sur la blockchain Stacks, dont le Token est le STX.
  • Pour obtenir des MiamiCoin, il est nécessaire d’envoyer des STX au smart contrat associé. Ces STX seront ensuite distribués :
  •    à 70% pour les “stackers” – qui possèdent déjà des MiamiCoin et les bloquent pour prétendre à une part des STX envoyé au smart contrat ;
  •    à 30% dans un portefeuille accessible uniquement par la mairie de Miami.
  • Si l’utilité du MiamiCoin reste limitée aujourd’hui, il a généré plus de 20 Millions de dollars pour la ville depuis août 2021.
  • Francis Suarez (maire de Miami) envisage de convertir une partie de cette manne financière en bitcoins et de la distribuer aux habitants. Son objectif ? Aider ses concitoyens à mieux appréhender le bitcoin.

La France à l’honneur au sein du monde crypto

  • La plateforme de trading chinoise Binance souhaite investir 100M€ pour accompagner la création d’un hub de R&D en France dédié à la blockchain et aux cryptomonnaies lien
  • Sébastien Gouspillou, entrepreneur français, a accompagné le Salvador dans la mise en place du Bitcoin comme monnaie légale et témoigne dans les échos lien 
  • Crypto-Blockchain Industries, société fondée par l’ancien PDG d’Atari, a vécu une entrée en bourse fracassante (le prix par action est passé de 2€ au 26 octobre à plus de 79€ au 15 novembre). Se définissant comme le « premier acteur dédié à la technologie blockchain coté en France », l’activité de CBI se limite pour l’instant à des prises de participations dans trois sociétés américaines mais bénéficie en actif de 3,5 millions d’actions et 30 millions de tokens d’Atari ainsi qu’un contrat de licence Atari/CBI –  lien
  • La banque Qonto, tournée vers une clientèle principalement professionnelle, annonce accepter les paiements et investissements sur sa plateforme, via un réseau de partenaires, la principale contrainte étant que l’intermédiaire soit enregistré en tant que Prestataire de Service sur Actifs Numérique auprès de l’Autorité des Marchés Financiers – lien

 

Quick bits 

Réglementaire 

Adoption

Stabelcoin / CBDC

Place de Paris

Cas d’usage

Marché

Ecosystème